Après les présentations de nos coachs, découvrez désormais les profils des membres et dirigeants de l’Asso ! Pour débuter, immersion avec Christophe Petit Clair, responsable administratif et pleinement investi dans la vie de l’association.

Bonjour Christophe, peux-tu te présenter et nous dire comment a débuté ton histoire avec le Club ?

Je m’appelle Christophe Petit Clair et je suis le responsable administratif de l’association. L’histoire au Club a débuté il y a 7 ans avec l’inscription de mes enfants, Arthur (désormais en U17) et Gaspard (aujourd’hui en U13). Après avoir été parent référent de l’équipe de mes enfants, je suis entré au CA de l’association en 2016. Je suis donc membre du bureau depuis quelques années en charge de l’administratif.

Parle nous de ton rôle au sein du Club, qu’est-ce qui t’as donné l’envie de t’engager ?

J’ai du mal à rester simple spectateur. Cela m’a donc paru naturel de m’engager auprès de l’association, afin d’apporter ma petite pierre à l’édifice. Professionnellement, je travaille aussi dans le milieu associatif, dans le domaine de l’insertion et de la formation. J’essaie donc de partager mes quelques connaissances. Dans le cadre du bureau de Rupella, je suis chargé de l’aspect administratif. Cela recouvre les questions liées aux contrats de travail, aux aides à l’embauche, aux subventions, à la formation professionnelle, aux services civiques… J’interviens donc, par exemple, dans la recherche de subventions, le montage et le suivi administratif de contrats aidés, le recrutement des volontaires en service civique, le suivi du traitement des aides financières, ou encore le financement des formations professionnelles.

Que représente ton aventure au Stade Rochelais Rupella ?

J’ai vu, ces dernières années, l’association se structurer, grandir. Et il ne s’agit pas que de l’équipe première ! La partie amateure, et notamment les plus jeunes, bénéficient aujourd’hui de salariés dédiés pour encadrer la pratique et animer la vie associative, en lien avec les nombreux bénévoles, sans qui rien ne serait possible. Je suis particulièrement ravi de l’arrivée de la section féminine. Le rapprochement s’est très bien passé et nous apprenons beaucoup les uns des autres. C’est ce qui donne du sens à mon implication : permettre au plus grand nombre de pratiquer ce sport dans les meilleures conditions possibles, participer à une démarche collective, partager ses savoirs et ses savoirs-faire. Enfin, je retiens les rencontres : les bénévoles, les parents, les entraineurs, les dirigeants, les volontaires en service civique, les joueurs, que ce soit à Rupella, mais aussi dans le milieu du basket en général et dans les autres associations.

Alouette