Aujourd’hui zoom sur notre jeune coach, Alexandre Roland qui entraîne les U15-1 Féminines et qui intervient également sur le groupe U9.

Bonjour Alexandre, peux-tu te présenter et nous décrire ton parcours sportif ?

Je m’appelle Alexandre Roland, je viens de fêter mes 21 ans et c’est ma sixième saison en tant qu’entraîneur. J’ai commencé le basket assez tard, j’avais 12 ans et suite à une blessure j’ai commencé à entraîner à l’âge de 15 ans. Je m’occupais des tous petits à l’époque de l’ABPR. Depuis cette première expérience, j’ai continué et je continue chaque saison de coacher. 

Parle nous de ton rôle de coach, qu’est-ce qui t’as donné l’envie de coacher ?

Quand je me suis blessé, j’ai cherché à garder contact avec le monde du basket. Professionnellement, j’ai comme projet d’orientation de passer le concours de professeurs des écoles. J’ai donc décidé d’inverser les rôles en passant de mon statut de joueur à un statut d’entraîneur dans l’objectif de voir si j’étais réellement capable de gérer un groupe d’enfants. Les personnes auprès de qui j’ai eu l’occasion d’entraîner et d’être formé m’ont beaucoup apporté, je pense notamment à Caroline TLEMSANI, Benjamin GAREAU et Alexandrine DAKO, chacun à sa manière m’a beaucoup appris et je leur en suis très reconnaissant. Cette saison, j’ai l’occasion de pouvoir faire ce que j’aime à fond auprès du groupe des U15 filles, des U9, en tant qu’assistant sur la Nationale Masculine 3 et également sur les sélections départementales 2008 garçons.

Que représente ton aventure au Stade Rochelais Rupella ?

Mon aventure au Stade Rochelais Rupella est très récente, cela ne fait que 2 saisons que j’ai rejoint le Club à l’occasion de l’ouverture de la section féminine. D’ailleurs, je remercie tous les acteurs qui ont permis à toutes les jeunes joueuses de pouvoir continuer à jouer au basket ensemble. En revanche mon aventure au Stade Rochelais n’est pas toute neuve puisque j’ai commencé le sport au Stade Rochelais Rugby quand j’avais 5 ans. Les couleurs Jaune et Noir me sont très chères et je suis très heureux et fière de pouvoir les porter encore aujourd’hui !

Alouette