Apprenez-en plus sur notre cinquième recrue de l’intersaison, Gaëtan Clerc

Gaëtan, tu as joué dans la même poule que les Rochelais avec Caen la saison passée. Quelle image as-tu de l’équipe et du Club ?

Je me rappelle d’une salle où le public poussait ses joueurs. C’était une rencontre difficile et les Rochelais avaient tout de même fait un bon match. L’ambiance m’a bien plu et ça a été une belle expérience de venir jouer à La Rochelle. En ce qui concerne les structures et le Club, j’ai pu en discuter avec certains joueurs rochelais en début de saison. J’ai échangé à ce sujet avec Arnauld Thinon notamment. Je connais bien Arnauld parce que j’ai joué beaucoup de fois contre lui en Pro B (rires) ! J’ai d’ailleurs aussi joué une saison aux côtés de Desmond (Quincy-Jones) à Aix Maurienne en Pro B.  

Qu’est-ce qui t’a poussé à rejoindre le projet du Stade Rochelais Basket ?

François Sence m’a fait part de son intérêt et m’a expliqué le projet du Club. J’ai également eu Aymeric Jeanneau à plusieurs reprises au téléphone. Je l’ai vu jouer quelques fois et j’ai un gros respect pour lui. C’est quelqu’un que l’on connaît bien dans le monde du basket et il apporte une vraie crédibilité et une vraie légitimité à ce projet. Ici, on peut en plus bénéficier d’infrastructures qui n’existent pas dans le basket. Toutes les conditions étaient donc réunies, l’objectif sportif, l’organisation du Club et la confiance du staff.

Qu’est-ce que tu penses pouvoir apporter à l’effectif avec tes caractéristiques de joueur ?  

J’ai toujours été assez polyvalent sur les postes extérieurs. Je vais pouvoir apporter en défense, en création dans le jeu, en scoring et je vais aussi pouvoir amener du liant entre les joueurs. Et puis ça fait dix ans que je suis professionnel alors je pense pouvoir également apporter de l’expérience. Dans les équipes où j’ai évolué, j’ai toujours endossé le rôle de leader et de communiquant. J’ai toujours eu cette fibre-là et j’ai d’ailleurs déjà passé mon diplôme d’entraîneur. Je pense donc que j’aurai naturellement un rôle de leader au sein du groupe rochelais, de par mon expérience et mon âge. Je crois aussi que c’est une chose qu’on se répartira naturellement avec des leaders comme Arnauld ou Desmond. 

Alouette